Page 97

DE

L'ILE

D'HAÏTI.

71

celui de Port-au-Prince et celui de Neïba, s'étendent entre les deux systèmes. Ces diverses circonstances prouvent amplement qu'autrefois Haïti était partagée en plusieurs îles qui n'ont été reliées les unes aux autres que par des soulèvements successifs du sol.

I. — Le Cibao et ses ramifications. Le Massif central d'Haïti est situé tout entier sur le territoire dominicain : il commence à peu près aux sources de la rivière du Massacre sur les frontières de la Dominicaine et finit au mont Banilejo qui sert de borne aux trois provinces dominicaines d'Azua, de Santo-Domingo et de la Vega, et où vient se souder la llilera central. Il a pour limites une ligne imaginaire qui passerait par les points suivants : les sources de la rivière du Massacre, Sabaneta, San-José-de-las-Matas, Jarabacoa, Bonao, le mont Banilejo, San-Juande-la-Maguana et Banica. Ce massif ne renferme pas le plus haut sommet do l'île; mais, par son altitude moyenne, par les difficultés que les explorateurs ont toujours trouvées dans les tentatives qu'ils ont faites pour l'escalader, et par les forêts inextricables qui le couvrent, il a mérité le surnom de monts Déserts : c'est en effet la partie la moins peuplée de l'île.

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement