Page 74

48

GRANDE

GÉOGRAPHIE

d'eau. Toute cette seconde partie des côtes, qui appartient à la Dominicanie, est tourmentée par les vents du Sud et les ports ne sont pas aussi sûrs que ceux qui se trouvent sur le territoire haïtien. On remarque d'abord un vaste golfe qui pénètre assez profondément dans les terres et qui est séparé en doux parties par le cap Pedernales ou pointe de Martin-Garcia : la première partie, à l'O., prend le nom de baie de Neïba et est comprise entre le cap Avarena et la pointe de MartinGarcia ; elle offre 32 kil. de largeur sur 15 de profondeur; la seconde, appelée baie d'Ocoa, est située entre cette dernière pointe et la Punta-Salinas ou pointe d'Ocoa ; elle forme, à son extrémité méridionale, la magnifique baie de Las-Calderas, qui est couverte par la Punta-Salinas : par sa position géographique et la fertilité des régions qui l'avoisinent, elle est destinée à devenir le point le plus commerçant de la côte Sud de la Dominicanie. A partir de la pointe d'Ocoa jusqu'à la pointe Nizao, la côte devient droite, sans échancrure importante : elle est basse, mais à une assez faible distance de la mer se dressent plusieurs chaînes de montagnes qui bordent au N. la plaine de Bani. Tout près de la pointe Nizao on voit la pointe et le port de Palenque près de l'embouchure du rio Nizao : ce port est peu sûr, mais il sert de débouché aux grandes fabriques de sucre de l'intérieur. La côte décrit ensuite une courbe dont la

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement