Page 73

DE

L'ÎLE

D'HAÏTI.

47

Pitre, sur les confins de la République d'Haïti et de la Dominicanie. Elle continue à descendre dans la même direction, puis elle remonte vers le N.-E. en vaste presqu'île triangulaire : cette péninsule est hérissée de hautes montagnes et est presque inhabitée : elle est couverte en entier par le massif du Bahoruco. Elle présente des baies assez profondes, et de bons mouillages, tels que l'anse Roussel et l'anse dite Sans-Fond ou anse des Aigles ; elle est terminée par deux caps : le FauxCap au S.-O., et la pointe de la Beate ou PetitCap-Mongon, un peu plus à l'E. ; le Grand-Cap• Mongon se trouve au N. de ce dernier cap, qui est le point le plus méridional de l'île d'Haïti. Cette première partie des côtes méridionales de l'île, qui appartient à la République d'Haïti, est assez escarpée, comme nous l'avons déjà dit : les montagnes bordent presque partout la mer et le littoral est bordé de falaises élevées ; ce n'est que rarement que les alluvions, apportées par les fleuves, ont pu former des plaines. Mais, depuis le mont Bahoruco jusqu'à la pointe Palenque, la côte redevient plus basse : le pays est en général plat et la région fertile. Dans la région de Los-Llanos, terrain de formation calcaire, c'est-à-dire depuis la pointe Palenque, la côte constitue une sorte de muraille escarpée qui s'ouvre de temps en temps pour former des anses de peu d'étendue et des ports d'un accès difficile, à l'embouchure des cours 5

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag