Page 63

DE L'ILE

D'HAÏTI.

37

Chouchou qui sert d'embarcadère à Port-Margot, la baie de la Rivière-Salée abritée du vent du Nord, puis la baie d'Argent protégée par la pointe du Baril-de-Bœuf et où l'on trouve un assez bon mouillage. De cette baie à la pointe Saint-Nicolas, la côte change d'aspect : elle se compose de falaises abruptes, qui surplombent l'Océan, et elle est peu découpée. Le vent du Nord y souffle avec violence et la mer y est presque toujours agitée : les lames et les raz-de-marée battent continuellement cette côte qui n'est abordable que sur de rares points ; les navigateurs redoutent particulièrement les tempêtes qui se déchaînent dans le détroit qui sépare Haïti de Cuba et qui porte le nom caractéristique de Passe-du-Vent. Cependant la baie de Saint-Louis-du-Nord et celle de Port-de-Paix, situées en face de l'île de la Tortue et abritées par cette île contre le vent du Nord, offrent un assez bon mouillage aux navires, quoique la première présente quelques récifs. Au delà de ces deux baies on ne rencontre plus qu'une sorte de côte de fer ; on peut toutefois citer comme refuges la baie de Moustique, le Petit-Port-à-l'Écu, leGrand-Portà-l'Écu, où Christophe Colomb entra le 8 décembre 1492, après quoi l'on ne rencontre plus qu'une côte élevée et inaccessible. Le littoral baigné par l'Océan Atlantique finit au cap Saint-Nicolas : ce cap termine une petite

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement