Page 59

DE L'ILE

D'HAÏTI.

33

dominicaine est bordée par de longues chaînes de montagnes ; elle garde la direction de l'E. à l'O. : c'est une côte abrupte et assez dangereuse, parce qu'elle est partout exposée aux ravages du vent du Nord et du vent d'Est qui y soufflent parfois avec la plus grande violence. On y remarque : la baie de Balsamo entre le cap de la Roca et la pointeGoleta, la pointe Macoris, la baie de PuertoPlata sur laquelle s'est fondée une ville florissante malgré le peu de commodité et de sécurité qu'offre la rade, puis la baie de Maimon, la baie Sufflet ou de Souflet et le Puerto-Blanco. Jusqu'à Monte-Cristi, le littoral est garni de nombreux récifs et les saillies qu'il présente sont sans importance ; il faut cependant citer : la pointe Isabelique qui est le point le plus septentrional de l'île et non loin de laquelle est l'emplacement de l'ancienne ville d'Isabela fondée par Christophe Colomb, la pointe Rusia et la pointe Mangle. La ■chaîne de montagnes qui suit la côte vient se terminer dans la mer en formant une presqu'île appelée presqu'île de Mancenille ou de Manzanillo. C'est là que se trouve la baie de Monte-Cristi : cette baie, d'un accès facile, et protégée par deux promontoires, le Cabo-Publico et la pointe de Manzanillo et par un groupe d'îles appelées les Sept-Frères, est l'une des plus sûres de l'île tout entière. Après cette baie, on trouve celle de Mancenille qui baigne à l'E. le territoire de la

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement