Page 388

362

GRANDE

GÉOGRAPHIE

de-los-Mangles [Samana]), le plâtre, le cristal de roche, le quartz, le spath, etc., etc. Près d'Azua, à 3 kil. au N.-O., on rencontre le pétrole. Autour de l'île se trouvent plusieurs marais salants, principalement près do Bani; mais c'est la vallée de Neïba qui fournit la plus grande quantité ; on y voit des montagnes de sel gemme. De même que toutes les contrées d'origine volcanique, la Dominicanie offre de nombreuses sources d'eaux thermales ; les plus remarquables sont les suivantes : celles de Santiago-de-los-Caballeros (rio Anibaje) ; celles du mont Viajama (province d'Azua) qui ont jailli après les tremblements de terre de 1761, celles de Fuentes(rio Ocoa), celles appelées Fuente Azufrada (près de l'embouchure du Yaqui-du-Sud), enfin les sources de la Joca (branche supérieure de l'Artibonite). 2° Règne végétal. — Les productions végétales de la Dominicanie sont aussi riches et aussi variées que celles de la République d'Haïti. Les montagnes sont couvertes d'immenses forêts de bois de construction à peine exploitées : on y trouve l'acajou, le gaïac, le chêne, l'espinille, le cèdre, le caroubier, le pin, le sapin, l'ébénier, le catei, la sabine, le palmier avec ses nombreuses variétés, etc. Dans les plaines croissent diverses espèces d'arbres fruitiers : le manguier, le sapotillier, le caïmittier, le néflier, le goyavier, l'oranger, l'avocatier, de cirouellier, l'ananas,etc.

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement