Page 316

290

GRANDE GÉOGRAPHIE

lon), des pipes (Grand-Goave, Bainet), des fouets en cuir (Côtes-de-Fer), des chapeaux de paille (Bainet, Côtes-de-Fer, Port-Salut), des sangles et têtières de pite, et des selles dans les villes importantes, des paniers, des sacs de paille, des bretelles tressées avec du coton, des nattes, dans les campagnes, des cruches (Anse-à-Veau, Cayes), etc. Dans les plaines, on élève le gros et le menu bétail. Dans certains centres, on élève aussi des abeilles qui fournissent de la cire et du miel : dans le pays même, on fait une grande consommation de cire pour la fabrication des bougies, mais on en exporte à l'étranger une quantité assez considérable (3.000 barils environ par an); quant au miel, on en consomme relativement peu en Haïti, mais on en exporte chaque année à peu près 2.000 barils. Enfin, une industrie qui fait vivre un grand nombre d'habitants du littoral consiste dans la fabrication d'embarcations de toutes dimensions (barges et goélettes) et dans la préparation du poisson séché. 3° Commerce général. — Haïti doit à sa situation privilégiée au milieu des Grandes Antilles et surtout à la fertilité prodigieuse de son sol l'importance relativement considérable du commerce qu'elle fait avec l'étranger. De nombreuses

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement