Page 315

DE L'ILE D'HAÏTI.

289

bains chassés de leur pays par les troubles politiques, l'industrie nationale commence à se réveiller, à tel point que beaucoup d'objets de première nécessité qu'on était jadis obligé d'importer se fabriquent aujourd'hui dans le pays même. Il y a dans la République une FONDERIE à Portau-Prince, ainsi qu'un dock en fonction ; des poteries (Cayes, Anse-à-Veau, Port-au-Prince, Petit-Trou-de-Nippes), des briqueteries (Arcahaie), des ferblanteries (Port-au-Prince), des usines pour la préparation du café (Pétion-Ville, PetitGoave, etc.), une fabrique de chocolat (Jérémie), des distilleries et des fabriques de sucre brut dans tous les centres importants, des tanneries (Port-au-Prince), des boulangeries dans nombre de localités, des confiseries (surtout à Port-auPrince), des savonneries : celle de Port-au-Prince, détruite par l'incendie de 1888, mais en projet de réédification, et celle du Cap-Haïtien; des glacières, dans ces deux mêmes villes; des imprimeries, dans la plupart des chefs-lieux d'arrondissement, etc., etc. Parmi les autres industries, il faut signaler l'ébénisterie, la corderie de pite et de latanier (Coteaux), la cordonnerie et les confections dans les grandes villes, la fabrication de la toile de coton (surtout dans l'Artibonite), des hamacs (Mirebalais, Saint-Marc, Port-Salut, Côtes-de-Fer), des chaises (Port-au-Prince, Petit-Goave, Cavail-

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement