Page 294

268

GRANDE

GÉOGRAPHIE

délicieuses. Durant cette partie de l'hivernage, les pluies ne sont pas encore très abondantes ; elles tombent d'abord pendant la nuit, puis peu à près elles commencent à tomber au déclin du jour, au moment où la brise de terre se met à souffler, et elles contribuent ainsi à abattre la chaleur qui a régné durant toute la journée. Après ces premières chaleurs, arrive ce que les habitants appellent la saison des pluies proprement dite ; elle commence généralement vers le mois d'août : le vent cesse brusquement, l'air n'est plus agité par aucun souffle sensible, pendant des heures entières la chaleur redouble et devient presque suffocante ; ce sont les calmes plats. Mais, dès le mois de septembre, des pluies torrentielles,des averses presque ininterrompues tombent dans les montagnes, changent les cours d'eau en de vastes nappes d'eau qui descendent vers la mer avec une incroyable rapidité, en enlevant tout sur leur passage, en inondant les vallées et en dévastant même les habitations. Ces pluies diluviennes sont accompagnées d'orages terribles, de coups de tonnerre effrayants ; c'est durant cette période que la foudre vient exercer ses ravages. En même temps des ouragans terribles s'abattent quelquefois sur l'île et promènent la ruine dans les plaines et dans les montagnes. Les plus furieuses bourrasques se déchaînent dans le S. (27 septembre 1810, 13 août 1817, 26 août 1827); l'une

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement