Page 290

264

GRANDE

GÉOGRAPHIE

ment, du moins vivre à peu près dans les mêmes conditions que les aborigènes. Si l'on considère la direction qu'affecte l'île, qui est disposée de l'E. à l'O., on voit tout d'abord qu'elle est placée sous l'action immédiate des vents alizés qui la parcourent dans toute sa longueur; du reste les grandes chaînes de montagnes à peu près parallèles qui sillonnent Haïti présentent la même direction au vent et laissent entre elles de larges espaces où l'air peut circuler librement. Nous avons vu qu'il est peu de contrées aussi montagneuses qu'Haïti : presque partout se dressent des pics élevés et des plateaux qui atteignent une altitude considérable. Dans toutes ces montagnes, du moment où l'on parvient à une hauteur supérieure à 500 m., la chaleur diminue d'une façon notable; on ne respire plus qu'une atmosphère tiède qui permet à l'homme de dépasser un âge respectable et qui donne à la végétation un aspect plus sévère, mais aussi plus vigoureux. A la vérité, les plaines passent pour être assez insalubres ; la chaleur y est quelquefois torride, sans pourtant s'élever à ce degré qu'on remarque dans certains pays placés à la même latitude ; mais l'on peut dire que le climat n'y est réellement pernicieux que dans les endroits où s'étendent des marécages. Comme les basses plaines forment une partie relativement restreinte d'Haïti, on peut conclure de ce

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement