Page 273

DE L'ILE D'HAÏTI.

247

bois de construction et de teinture; on y élève en outre beaucoup de troupeaux ; le café de Tiburon est assez estimé. De cette commune dépend la section de la Cahouane, dans les montagnes de laquelle on trouve des sources d'eaux thermales, découvertes en 1759. 3° Dame-Marie (6.250 hab.). — Cette localité s'appelait sous les Indiens Dalmary, d'où les Français ont tiré par corruption le nom qu'elle porte aujourd'hui ; la ville actuelle a été établie par les colons en 1776. Elle a été pillée et incendiée sous Soulouque, par des corsaires dominicains (3 décembre 1849). La rade est profonde, mais elle n'est pas à l'abri des tempêtes durant l'hivernage. Le climat de la ville est frais et salubre. La commune produit beaucoup de cacao et de café; elle exporte aussi du campêche. Sur le versant oriental des monts Cartaches qui la parcourent, on trouve plusieurs sources thermales. A 5 kil. au N. de Dame-Marie se trouve le petit port appelé Petite-Rivière-de-Dame-Marie : la rade en est meilleure que celle de Dame-Marie ; aussi est-elle fréquentée de préférence par les caboteurs. C'est un poste militaire. De la commune de Dame-Marie dépend l'importante section de Bariadèle, située au fond d'une anse commode et sûre : les habitants cultivent surtout le café et le cacao.

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement