Page 121

DE

L'ILE

95

D'HAÏTI.

«lèvent le gros bétail et fabriquent beaucoup de beurre et de fromage. Au N. de la chaîne de Muertos, entre cette chaîne et la baie de Samana, s'étend la belle plaine de Sabana-la-Mar, longue de 40 kil. et largede 15 ; elle est baignée par de nombreux cours d'eau et ■est très fertile. A part ces grandes plaines que nous venons de décrire, il y en a d'autres qui sont beaucoup moins spacieuses et qui sont resserrées, soit entre les montagnes et la mer, soit entre plusieurs chaînes de montagnes de l'intérieur ; les plus importantes se trouvent dans la partie de l'O. Près de la plaine du Cul-de-Sac s'étend la plaine VArcahaie, comprise entre le mont Terrible et la baie de Port au-Prince : elle a 20 kil. de l'E. à l'O. sur 6 ou 7 de largeur, ce qui lui donne une superficie d'environ 300 kil. carrés. La fertilité de cette plaine l'a fait surnommer « le grenier de Port-auPrince » ; plusieurs fois par semaine une foule d'embarcations en partent pour se diriger vers la capitale et y apporter des vivres alimentaires de toutes sortes. Elle est aussi très productive en café et en canne à sucre. En face de la plaine de l'Archaie, de l'autre côté de la baie de Port-au-Prince, on remarque la plaine de Léogane qui offre 28 kil. de l'O. à l'E. sur 10 de largeur moyenne; elle est bien arrosée et produit beaucoup de canne à sucre dont les ha8

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement