Page 106

80

GRANDE

GÉOGRAPHIE

son milieu à la chaîne du Cibao, au nœud du mont Banilejo : ce rameau renferme le pic le plus élevé d'Haïti et il s'étend en forme d'arc de cercle depuis la baie d'Ocoa, à l'E. de la province de SantoDomingo, jusqu'aux monts de Los-Muertos. On lui donne généralement le nom d'Hilera central. Cette chaîne culmine au Monte-Tina, qui est non seulement le point le plus élevé d'Haïti, mais le plus haut sommet des Antilles (3.140 m.). Du monte Tina partent de grandes ramifications qui présentent des sommets considérables : au S.-O., ce sont les montagnes de Los-Chinos et de Miguel-Martinez, dominées par le mont Yaya, au N. d'Azua (985 m.); — au S.-E., entre le rio Ocoa et le Nizao, s'élève une chaîne où l'on remarque successivement le mont Guayabo, le mont Mogote, le mont Valdesia (1.800 m.), le mont Barbacoa (1.615 m.), le mont Los-Pinos (1.430 m.), etc.; cette chaîne se termine par de petites collines qui surplombent la vallée de Bani et parmi lesquelles on peut citer le monte Mamanar (275 m.) et le monte Cocorucho (213 m.); — au N. du monte Tina sont le loma Lucia (1.200 m.) et le loma de Rio-Grande (2.105 m.), qui ferment vers le S. la belle vallée de Constanza. La cordillère de la Hilera central se continue vers le N.-E. en décrivant une vaste courbe; elle offre des pentes assez raides vers le N.; mais elle s'abaisse graduellement vers le S. et va se

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Grande géographie de l'ile d'Haïti  

Auteur. Gentil, R. & Chauvet, H. / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement