Page 57

( 43 ) deviendrez-vous, lorfqu'une branche importante de votre commercefera détruite, lorfque vous aurez perdu u n tiers de vos poffeffions, lorfque vous aurez maffacré un ou deux millions de vos compatriotes, lorfque vos forces feront épuifées, vos marchands ruinés, vos manufacturiers réduits à mourir de faim , lorfque votre dettefera augmenté & votre revenu diminué ? Prenez-y g a r d e , le fang des Américains retombera tôt ou tard fur vos têtes. Son effufion fera vengée par vos proprès mains; & vous touchez au moment. Mais, dites-vous, ce font des rebelles.... Des rebelles ! & pourquoi ? parce qu'ils ne veulent pas être vos efclaves Un peuple foumis à la volonté d'un autre peuple qui peut difpofer à fon gré de fon g o u vernement, de fes l o i x , de fon commerce ; l'impofer comme il lui plaît limiter fon induftrie & l'enchaîner par des prohibitions arbitraires, eft ferf, oui, il eft ferf; & fa fervitude eft pire que celle qu'il fubitoit fous un tyran. O n fe délivre de l'oppreffion- d'un tyran ou par l'expulfion ou

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens  

Auteur : Guillaume -Thomas Raynal / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens  

Auteur : Guillaume -Thomas Raynal / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Advertisement