Page 50

( 36 ) p r e m i e r e , elle eft dans fon origine indépendante & libre ; le gouvernement a été inftitué pour elle & n'eft que fon inftrument. C'eft à l'une à commander : c'eft à l'autre à la fervir. La fociété a créé la force p u b l i q u e ; legouvernement qui l'a reçue d'elle, doit la confacrer toute entiere à fon ufage. Enfin, la fociété eft effentiellement bonne ; le g o u v e r n e m e n t , comme on le fait , peut être & n'eft que t r o p fouvent mauvais. O n a dit que nous étions tous nés égaux ; cela n'eft pas. Que nous avions tous les mêmes droits. J'ignore ce que c'eft que des d r o i t s , où il y a inégalité de talens ou de force , & nulle g a r a n t i e , nulle fanction. Q u e la nature nous offroit à tous une même demeure & les mêmes reffources : cela n'eft pas. Q u e nous étions doués indiftinctement des mêmes moyens de défenfe : cela n'eft p a s ; & je ne fais pas en quel fens il peut être vrai que nous jouiffons des mêmes qualités d'efprit & de corps. Il y a entre les hommes une inégalité

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens  

Auteur : Guillaume -Thomas Raynal / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Advertisement