Page 258

48

L E T T R E SUR

LES

AFFAIRES

paru avant que le Traité fût connu. Ce qui peut paffer pour une jufte fierté dans les malheureux, » 12. Parce que, dans le courant de l'hiver dern i e r , le Général Anglois a fait quelques tentatives pour mettre- fur pied une efpèce de traité ; quoique, foit par une idée fauffe de fon importance & de fa propre d i g n i t é , foit pat i g n o r a n c e , foit enfin par quelqu'autre c a u f e , il ait négligé de s'adreffer alors aux perfonnes revêtues de l'autorité néceffaire pour écouter fes propofitions. 0

» 2 . Parce que les Anglois fuppofent, que l'idée illufoire d'une ceffation d'hoftilités, entraînera du réfroidiffement 6c des lenteurs dans les préparatifs de g u e r r e de ces Etats. » 3 ° . Parce que croyant les Américains fatigués de la g u e r r e , ils penfent qu'ils accepteront pour l'a mour de la p a i x , toutes les conditions qu'on voudra leur propofer. » 40°. Parce qu'ils fuppofent que la corruption peut influer dans nos négociations, comme elle influe dans leurs querelles. » 5°. Parce qu'ils attendent de cette démarche les mêmes effets qu'ils fe promettoient de la motion qu les de leurs Miniftres appelloit fa motion conciliatrice c'eft-à-dire,

qu'ils efpéroient qu'elle détourneroit

les Nations étrangères de donner des fecours aux Etats-Unis ; qu'elle engageroit les SujetsAngloisà continuer un peu plus long-temps la guerre a c t u e l .

devient

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens  

Auteur : Guillaume -Thomas Raynal / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des européens  

Auteur : Guillaume -Thomas Raynal / Partie 1 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentatio...

Advertisement