Page 47

RÊVERIE EN MER

43

tites industries naquirent ; des vergers furent cultivés ; des petites fabriques de sucre et d'eau-de-vie se fon­ dèrent. De ses provinces d'outre-mer, le roi de Portugal avait fait dès le xvi siècle douze provinces, qu'il donna en récompense à douze de ses sujets ( 1 5 3 2 1535)- Le bassin de l'Amazone ne fut point compris dans cette distribution. Ce n'est que cent trente ans plus tard que le roi dom Alfonso, par une charte du 23 décembre 1 6 6 5 , nomma un noble de sa maison, Antonio de Souza de Macedo, commandant de l'Ile de Jean, c'est-à-dire de l'île que nous appelons aujour­ d'hui Marajo. C e s domaines d'Amérique paraissaient si secon­ daires au gouvernement portugais qu'il prit une série de mesures pour les empêcher de supplanter sur le marché de Lisbonne les Indes portugaises. C'est ainsi qu'au milieu du X V I I siècle, il fut interdit de cultiver au Brésil les épices qui poussaient dans les colonies d'Asie. Une décision du Conseil des Colonies du 2 0 avril 1 6 4 2 ne permettait aux habitants du Bré­ sil de cultiver le gingembre et l'indigo que sur les terres qui ne se prêtaient pas à la culture de la canne à sucre. Il fallut la découverte des mines d'or pour donner à la colonie une valeur nouvelle. Quand les premiers diamants furent trouvés en 1 7 2 7 , le Portugal chanta des Te Deum. Cependant encore à la fin du X V I I I siècle une charte royale prohibait l'élevage du mulet et un édit interdisait l'établissement de manu­ factures d'aucune sorte, à l'exception de celles où se fabriquait le coton le plus grossier. Le Brésil n'avait pas le droit de s'engager dans une entreprise de commerce, sauf pour les ports de la mère-patrie et par le moyen de bateaux naviguant en convoi, à une époque déterminée, sous l'escorte de bateaux de guerre. L'accès du pays était interdit aux étrangers. Un ministre d'Etat qui avait la réputation d'un homme e

6

6

900 lieues sur l'Amazone  

Auteur : Bidou, Henry. Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

900 lieues sur l'Amazone  

Auteur : Bidou, Henry. Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement