Page 203

MANÁOS

199

avec soin et qu'elles ornent de fleurs, sans jamais les voiler de bonnets ou de chapeaux. Les hommes, qui passent toute la semaine dans des magasins sales, en manches de chemise et en savates, sont alors en vêtements du plus beau noir, avec des chapeaux de castor, des cravates de satin et de fines chaussures de cuir. C'est le jour des visites élégantes, où tout le monde va voir tout le monde, pour parler des scandales accumulés pendant la semaine. La morale à Barra est peut-être au niveau le plus bas possible dans une communauté civilisée. Vous entendez chaque jour, au sujet des familles les plus respectables, des choses qu'on croirait à peine des habitants des plus bas quartiers de Londres. Wallace avait lui aussi des lettres pour le senhor Henrique Anthony. Celui-ci reçut cordialement les voyageurs, les invita aux repas et leur donna deux grandes chambres dans une maison qu'il venait de faire construire et qui n'était pas achevée. — Comme la mauvaise saison était commencée, ils ne pouvaient recueillir d'insectes. Mais on leur dit qu'ils trouve­ raient dans les îles, à trois jours en amont sur le Rio Negro, un grand nombre d'umbrella birds, qui n'habitent en effet que les îles du Rio Negro et du Solimôes. Wallace remonta donc le Rio Negro. Il dépassa des cottages, un joli village, et atteignit Castanheiro, demeure du senhor Balbino, ancien char­ pentier et constructeur de canots pour lequel il avait une lettre. La maison de celui-ci étant la seule à avoir un étage, était connue sous le nom de Sobrado. Wallace s'établit à un demi-mille plus haut, dans un village d'Indiens. L'épaisseur des plantations cachait les maisons les unes aux autres. Celle où vivait Wal­ lace contenait trois familles dans deux pièces. Les hommes ne portaient qu'une pantalon, les femmes un jupon et les enfants rien du tout. Ils étaient très pauvres, mangeant le matin chacun une calebasse de

900 lieues sur l'Amazone  

Auteur : Bidou, Henry. Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

900 lieues sur l'Amazone  

Auteur : Bidou, Henry. Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement