Page 160

- -502- pour cette visite, par un des officiers sons ses ordres et attendre la visite du commandant de rétablissement colonial ·, 3° Il n'y a pas d'autres visites obligatoires pour les officiers commandant à la mer, lors de leur arrivée dans les localités où se trouve le gouverneur ou le commandant de l'établissement colonial ; 4° Les rapports qui peuvent avoir lieu entre les chefs de service et les officiers servant sur des navires étrangers au service colonial doivent être réglés d'après le grade; et le titulaire du grade inférieur, quelle que soit la l'onction qu'il remplit, doit employer, dans sa correspondance officielle, une formule de déférence envers le titulaire du grade supérieur; 5° Les relations officielles par écrit des chefs de service avec les gouverneurs, et des officiers attachés au service de la colonie avec les chefs de service d'un grade supérieur, doivent consacrer l'expression du respect-, 6U Les chefs de service et les chefs de corps sont tenus à avoir les uns pour les autres les égards qu'ils se doivent en raison de leurs fonctions, de leur grade et de leur ancienneté; 7° Les fonctionnaires coloniaux, quel que soit leur emploi, qu'ils soient titulaires ou intérimaires, doivent, dans les lettres officielles adressées aux officiers en service dans la colonie ou attachés à la station locale, qui sont d'un grade supérieur au leur, se conformer aux formules de déférence que comporte ce grade; 8° En toutes circonstances, les relations de l'inférieur au supérieur doivent consacrer l'expression du respect (voir tableau 22 du décret du 20 mai 1868). Quant aux formules de salutation dans les lettres officielles échangées entre les hautes autorités qui se rencontrent aux colonies, elles peuvent être les expressions de : Considération la plus distinguée, très-distinguée, distinguée, du supérieur à l'inférieur suivant la hiérarchie, et de : Haute considération, pour les relations d'égal a égal. Je vous prie d'assurer, en ce qui vous concerne, l'exécution de ces dispositions. L'insertion de la présente circulaire au Bulletin officiel tiendra lieu de notification. Recevez, etc. Le Ministre de la marine et des colonies, Signé M03NTAIGNÀC.

Bulletin officiel de la Guyane française (1874)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1874)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement