Page 218

462 —

Considérant que l'effectif des libérés internés à Saint-Pierre du Maroni n'autorise plus, en raison de leur petit nombre, le maintien de cette chapelle dont l'aumônier, appelé sur un autre centre, n'a point été remplacé ; De l'avis du Directeur du service pénitentiaire, d'accord avec le R. P. Supérieur de la mission religieuse, Sur la proposition de l'Ordonnateur, DÉCIDE :

Article 1er. La chapelle de Saint-Pierre du Maroni est supprimée, a compter du 1er décembre 1872. L'allocation annuelle de 366 francs payée a M. le R. P. Supérieur des aumôniers est également supprimée. Art. 2. Le mobilier de la chapelle et celui du presbytère seront réintégrés en magasin. Art. 3. L'Ordonnateur, le Directeur du service pénitentiaire et le R. P. Supérieur des aumôniers sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution de la présente décision, qui sera enregistrée partout où besoin sera et insérée au Bulletin officiel de la colonie. Cayenne, le 27 novembre 1872. LOUBÈRE. Par le Gouverneur : L'Ordonnateur, CUINIER.

Le Directeur du service pénitentiaire, GODEBERT.

NOMINATIONS, MUTATIONS, CONGÉS, ETC.

N° 849. — Par dépêche ministérielle du H septembre 4872, il est donné avis qu'une prolongation de congé de deux mois est accordée au sieur Castin, garde de police, à la Guyane.

N° 830. — Par dépêche ministérielle du 2 octobre 1872, avis est donné de la destination pour la Guyane de M. le lieute-

Bulletin officiel de la Guyane française (1872)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1872)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement