Page 116

— 360 — de l'hôpital militaire, est réduite a 500 francs, cet atelier ne devant plus s'occuper que des réparations. Cette dépense continuera d'être payée, par trimestre, à Madame la Supérieure des sœurs hospitalières. Art. 4. Les douze femmes employées aux travaux de blanchissage seront remplacées par un atelier pris dans la transportation. Cet atelier sera composé de six transportés par cent malades, placés sous la surveillance d'un contre-maître. Les premiers recevront un salaire de 0 fr. 25 cent. à O fr. 40 cent. par jour, et le contre-maître, celui de 0 fr. 50 cent. a 0 fr. 75 cent. Art. 5. Les quantités de bougies, à délivrer, chaque mois, au personnel entretenu par les hôpitaux de Cayenne et des différents pénitenciers, sont fixées comme suit: Bougies de 1OO grammes.

Sœurs hospitalières Chapelle Hôpital Aumônier de Prévot Cayenne. 1 Médecin de garde Pharmacien de garde Commis aux entrées Hôpital de Saint-Laurent, sœurs Idem des Iles-du-Salut, idem Idem Ilet-la-Mère, idem

60 30 15 15 15 15 15 45 30 30

Quant aux malades traités comme officiers, il leur sera alloué, dans tous les hôpitaux, une bougie pour trois jours. La salle des élèves étant commune, il sera accordé, en sus de la lampe affectée a la salle à manger, une bougie pour deux jours, quel que soit le nombre d'élèves. Art. 6. Les quantités d'huile à brûler seront délivrées, d'après le tarif ci-après, sur le pied de 75 grammes d'huile par bec et pour onze heures.

TABLEAU.

Bulletin officiel de la Guyane française (1872)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1872)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement