Page 83

- 47

-

mission du budget de l'exercice 1884 par M. Arthur Leroy, député, sur le budget des colonies. La Chambre a volé les crédits que la commission a proposés. La commission du budget a présenté relativement aux dépenses coloniales un certain nombre d'observations indiquées dans le rapport de mon honorable collègue. Je vous serai obligé de donner des ordres pour que votre administration en tienne compte pour ce qui la concerne et de la rappeler a la stricte exétion des instructions ministérielles des 3 et 4 novembre 1882. Vous voudrez bien, en effet, Monsieur le Gouverneur, prescrire les mesures nécessaires afin que le projet du budget de l'exercice 1886 me parvienne au plus lard au mois de juillet prochain. Pour les chapitres qui présenteront des augmentions dedépenses, ce projet devra être appuyé des éclaircissements les plus détaillés; ceux qui ont été donnés jusqu'ici sont insuffisants. Vous aurez même, pour chacun des chapitres dont le chiffre ne serait pas modifié, à me fournir une note qui me permettra, le cas échéant, de défendre le crédit, de justifier la dépense devant la commission du budget. Il est, du reste, bien entendu que les productions dont il s'agit et qui seront faites sous le timbre : Service des colonies, 2e sous-direction, 6e bureau, ne sauraient dispenser les administrations locales de l'obligation de transmettre au département les pièces de toute nature qui leur seront réclamées sous le timbre d'autres bureaux, pour la partie du service qui leur incombe respectivement. D'un autre côté, malgré les recommandations plusieurs fois répétées du Ministre, le budget local de l'exercice courant, le règlement de l'exercice précédent, la situation de la caisse de réserve parviennent souvent au Ministre de la marine avec des retards justement critiqués par la Chambre. J'invite MM. les Gouverneurs a m'envoyer ces documents avec plus le diligence, pour que je sois moi-même en mesure de satisfaire, en temps utile, aux demandes de la commission du budget. En particulier, le budget local doit m'être transmis dès qu'il est imprimé. Vous porterez à trente le nombre des exemplaires qui seront fournis au Département pour chaque exercice. Tout envoi de documents fera l'objet d'une lettre spéciale. J'ajouterai que le Ministre ne reçoit pas régulièrement les bordereaux financiers du service local. Je désire qu'ils me soient adressés mensuellement et qu'ils comprennent toujours les opérations concernant la caisse de réserve.

Bulletin officiel de la Guyane française (1884)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1884)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement