Page 301

— 317 —

meut et simplement a la colonie les objets composant cette donation M. Schœlcher se réserve do régulariser ultérieurement cet acte de libéralité par une clause qui sera inscrite dans son testament. Je vous prie de faire procéder le plus tôt possible a l'inventaire des objets destinés au musée de la Guyane, dès leur arrivée dans la colonie, et de m'en adresser une copie en double expédition. Recevez, etc, FÉLIX PAIRE.

Paris, le 27 mai 4884.

Monsieur l'Amiral Peyron, Ministre de la marine et des colonies, MONSIEUR

LE

MINISTRE,

Par suite des extrêmes difficultés qu : présente et des lenteurs qu'entraînerait un acte de donation notarié, tant pour la bibliothèque destinée a la Martinique que pour les objets d'art et de sculpture destinés à la Guadeloupe et les objets de curiosité et de peinture destinés à Cayenne, j'ai résolu de donner purement et simplement aux trois colonies tout ce qui leur revient, à la seule condition déjà.gracieusement acceptée par leurs administrations locales, qu'elles emploieraient ces donations de manière a en former des établissements publics. J'ai l'honneur de vous prier d'en faire part aux colonies intéressées. Plus tard, cette question sera régularisée par une clause de mon testament, dont mon notaire m'a indiqué la formule. Veuillez agréer, etc. V. SCHŒLCHER.

N° 552. — DÉPÊCHE MINISTÉRIELLE. — Suppression d'une indemnité payée aux chefs de détachements des lles-duSalut et du Maroni. Paris, le 20 juin 1884, MONSIEUR LE GOUVERNEUR, l'examen de l'état du personnel de l'administration pénitentiaire m'a permis de constater que

Bulletin officiel de la Guyane française (1884)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1884)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement