Page 249

— 265 —

M. Hérisson a bien voulu autoriser ces jeunes gens a subir dans les colonies une épreuve unique et définitive devant une commission spéciale nommée par le Gouverneur. Les dispositions suivantes ont, en conséquence, été arrêtées entre les deux Départements intéressés. Les jeunes gens des colonies qui désireront être admis dans les écoles nationales d'arts et, métiers devront, comme par le passé, remplir toutes les conditions fixées par le décret du 6 novembre 1873, notamment en ce qui concerne les conditions de nationalité et d'âge. Aucune dispense d'âge ne peut être accordée; cette règle est absolue et il n'y est jamais fait d'exception. Ils subiront au chef-lieu de la colonie un examen unique et définitif devant une commission spéciale nommée par le Gouverneur et qui prononcera leur admission. Les sujets de composition seront choisis par la commission sous sa responsabilité ; ils devront être de force égale aux sujets traités par les candidats de la Métropole et comprendront, conformément au règlement : Une dictée ; Une épreuve d'écriture; Deux problèmes d'arithmétique ; Deux problèmes de géométrie ; Une épreuve de dessin linéaire; Une épreuve de travail manuel. Nul candidat ne pourra être admis s'il n'a réuni à l'examen le nombre minimum de 240 points. Il importe que les commissions apportent dans l'appréciation du mérite de chaque candidat la plus grande attention et la plus rigoureuse sévérité; car il ne faut pas perdre de vue que dans le cas où, parmi ceux qui seraient admis, quelques-uns viendraient à être reconnus incapables de suivre les cours avec fruit, le ministère du commerce serait obligé, dans l'intérêt même des élèves, de les renvoyer dans leur famille. Le climat du département de la Marne étant assez rigoureux, les candidats des colonies seront répartis entre les deux écoles d'Aix et d'Angers de la manière suivante : École d'Aix. Réunion ; Mayotte ; Nossi-Bé ;

Bulletin officiel de la Guyane française (1884)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1884)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement