Page 159

( 79 )

Art. 3. L'ordonnateur et le commandant particulier des îles du Salut sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution de la présente décision, qui sera enregistrée partout où besoin sera. Cayenne, le 24 février 1853. SARDA GARRIGA. Par le Commissaire général : L'Ordonnateur,

REISSER. Enregistré au Contrôle, registre n° 25 des ordres et décisions, f° 113.

()Q. — DECISION qui réduit a quatre par semaine le nombre de rations de viande fraîche allouées aux transportés par l' arrêté local du 22 mai 1852.

Cayenne, le 25 février 1853. LE COMMISSAIRE GÉNÉRAL

de la Guyane française,

Vu l'arrêté local du 22 mai 1852, concernant la ration journalière de vivres à allouer aux transportés, d'après laquelle doit leur être délivrée de la viande fraîche cinq fois par semaine; Considérant qu'il est à présumer que la santé de ces hommes n'aura point à souffrir de la diminution d'une ration de viande sur cinq rations qu'ils doivent recevoir d'après l'arrêté précité; Considérant que la difficulté pour l'administration de se procurer le bétail nécessaire aux rationnaires est un motif qui lui commande de ne pas dépasser, pour la délivrance de la viande fraîche, la limite de ce que réclame !a santé des hommes ; Sur la proposition de l'ordonnateur; DÉCIDE : ARTICLE PREMIER.

Le nombre de rations de viande fraîche à allouer aux transportés, fixé par l'arrêté précité du 22 mai 1852 à cinq par semaine, est réduit à quatre par semaine.

Bulletin officiel de la Guyane française (1853)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1853)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement