Page 24

— 371 — tude horizontale, visible, sur chaque bord, depuis lavant jusqu'à deux quarts en arrière du travers; A tribord: un feu vert de 112° 30' d'amplitude horizontale, visible depuis l'avant jusqu'à deux quarts en arrière du travers de tribord ; A bâbord : un feu rouge de 112° 30' d'amplitude horizontale, visible depuis l'avant jusqu'à deux quarts en arrière du travers de bâbord. Ces feux de côté seront pourvus, en dedans du bord, d'écrans dirigés de l'arrière à l'avant, et s'étendant à 0 9 0 en avant de la lumière, afin que le feu vert ne puisse pas être aperçu de hài»ord avant et le feu rouge de tribord avant. § 2. Les bâtiments à voiles et les bâtiments à vapeur ayant la machine au repos, lorsqu'ils feront route à la voile ou en re­ morque, au large, dans les rades ou dans les ports, porteront les mêmes feux que les bâtiments à vapeur en marche sous va­ peur, à l'exception du feu blanc du mât de misaine, qui sera supprimé. Art. 3 . Les bateaux de pilotes à voiles ne seront pas assujettis aux dispositions et couleurs de feu prescrites par l'article précé­ dent; mais ils se feront reconnaître : Par un feu blanc permanent, visible de tous les points de l'horizon, et placé en tête du grand mât ; Et par un feu blanc, également visible de tous les points de l'horizon, qu'ils hisseront de quart d'heure en quart d'heure pour le laisser voir pendant quelques instants. Art. 4. Les bâtiments tant à voiles qu'à vapeur mouillés sur une rade, dans un chenal ou sur une. ligne fréquentée, porteront un feu blanc visible de tous les points de l'horizon, placé le plus en vue possible, mais à une hauteur qui n'excédera pas 6 mètres au-dessus du plat bord. Art. 5. Les distances auxquelles les divers feux mentionnés aux articles qui précèdent devront être visibles par une nuit sombre et une atmosphère non brumeuse ne seront pas infé­ rieures aux suivantes : Feu blanc du mât de misaine des bâtiments à vapeur en marche et sous vapeur, 5 milles marins ; Feux vert et rouge, 2 milles marins ; Feu blanc des bâtiments à l'ancre, 1 mille marin. m

Prescriptions à suivre par les temps de brume, de jour comme de nuit.

Art. 6. Par les temps de brume, de jour comme de nuit, les

Bulletin officiel de la Guyane française (1858)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1858)  

Auteur : Partie 2 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement