Page 72

— 8 — il y a e u , pendant la plus grande partie del'année 1849, un effectif de troupe , et surtout d'infanterie de m a r i n e . beaucoup plus considérable que celui qui était porté au budget. Il a dû nécessairement en résulter des excédants de dépenses sous le triple rapport de la solde, des vivres et des hôpitaux. 11 importe de remarquer, en effet, que le budget est établi dans la prévision d'incomplets qui ne peuvent plus se présenter quand, dans les mouvements de troupe qui ont eu lieu dans le commencement de l'année, on retient dans les colonies un nombre d'hommes supérieur a l'effectif normal. sous le prétexte de combler les vides qui se présenteront ultérieurement. Je n e v e u x pas oublier que l'état dans lequel se trouvaient la plupart des colonies au commencement de l'année 1849 a pu faire naître des préoccupations de nature à justifier, dans l'esprit de MM. les gouverneurs. I accroissement momentané de l'effectif des troupes. Mais mon département aurait dû être informé promptement et d'une manière spéciale des déterminations prises dans ce sens, l i e n t été d'ailleurs nécessaire de rentrer, le plus tôt possible. dans le chiffre indiqué au budget. C'est ce que je vous invite à faire dans le plus bref délai. J'ai remarqué q u e , dans plusieurs colonies, les étals de situation n e comprenaient pas celle del'état-mâjor général et des états-majors particuliers de l'artillerie et du génie. C'est une omission qu'il importe de réparer. en prenant pour point de départ le tableau qui figure aux annexes du budget imprimé d e s services militaires et qui indique les bases de la dépense d e s hôpitaux. Je saisis c e t t e occasion pour vous rappeler q u e , d'après une décision du 2 0 octobre 1848, le nombre des ouvriers d'artillerie de marine a employer a la Guyane est fixé a quinze au lieu de vingt-cinq, nombre indiqué dans l e s a n n e x c s d u projet de budget d e 18oQ, C'est donc le chiffre de quinze qui devra continuera figurer dans la première colonne des états* d e situation mensuelle <pie vous aurez a m'envoyor. Recevez. e t c .

Le Contre-Amiral,

Ministre

de lu marine et des colonies,

Signe ROMAIN-DESFOSSÉS.

Bulletin officiel de la Guyane française (1856)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1856)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement