Page 241

173

-

damnation en principal ne s'élèvera pas â cinq cents francs5 après six m o i s , lorsqu'il ne s'élèvera pas à mille francs; après neuf m o i s , lorsqu'il ne s'élèvera pas h quinze cents francs ; après un an, l'orsqu'il ne s'élèvera pas a deux mille francs. L'augmentation se fera ainsi successivement de trois mois en trois mois pour chaque somme en sus qui ne dépassera pas cinq cents francs, sans pouvoir excéder trois années pour les sommes de six mille francs et au-dessus. ART. 5. Pour toute condamnation en principal au-dessous de cinq cents francs, m ê m e en matière de lettre de change et de billet à ordre, le jugement pourra suspendre l'exercice de la contrainte par corps, pendant trois mois au p l u s . a compter de l'échéance de la dette. ART. 6 . A l'avenir, les dispositions des articles 2 1 et 2 5 de la loi du 1 7 avril 1 8 3 2 seront applicables aux matières c o m merciales. TITRE III. Dispositions

communes aux dettes civiles et aux commerciales.

dettes

ART. 7 . Le débiteur contre lequel la contrainte par corps aura été prononcée par jugement des tribunaux civils ou de commerce conservera le droit d'interjeter appel du chef de la contrainte, dans les trois jours qui suivront l'emprisonnement ou la recommandation, lors même qu'il aurait acquiescé au jugement et que les délais ordinaires de l'appel seraient expirés. Le débiteur restera en état. TITRE IV. Dispositions

relatives criminelle,

à la contrainte correctionnelle

par corps en et de police.

matière

ART. 8 . La durée de la contrainte par corps, dans les c a s prévus par l'article 3 5 de la loi du 1 7 avril 1 8 3 2 , ne pourra excéder trois mois. Lorsque les condamnations auront été prononcées au profit d'une partie civile et qu'elles seront inférieures à trois cents francs, si le débiteur fait les justifications prescrites par l'article 3 9 de la même l o i , la durée de l'emprisonnement sera la même que pour les condamnations prononcées au profit de l'Etat Lorsque le débiteur de lÉtat ou de la partie civile ne fera pas

Bulletin officiel de la Guyane française (1856)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1856)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement