Page 283

— 207

r o u l d e se sont astreints à cette r e t e n u e , elle devra ê t r e d é d u i t e du m o n t a n t des d é c o m p t e s à établir en leur faveur. I! r é s u l t e , d'un autre c ô t é , de la constitution d u c o m p t e Immigration, q u e j ' a u r a i à m'abstenir d é s o n n a i s , en F r a n c e , d e faire o r d o n n a n c e r a u c u n e s o m m e p o u r des dépenses i m p u t a b l e s sur des crédits q u i vont être épuisés p a r les versements à u n c o m p t e spécial, lequel d'ailleurs ne peut pas ê t r e à ma disposition. T o u t e s les o p é r a t i o n s de l'immigration en dépenses et en recettes vont d o n c se t r o u v e r c o n c e n t r é e s e n t r e les mains d e l'administration l o c a l e , et ce sera e n c o r e là un des avantages de la m e s u r e . Je fais c o n n a î t r e à M M . Le Campion et T h é r o u l d e q u à l'avenir les primes qui leur r e v i e n d r o n t seront payées dans les colonies ; mais c o m m e dans les conférences qui o n t précédé les c o n v e n t i o n s faites avec e u x , on a toujours r a i s o n n é eu vue d ' u n paiement à P a r i s , net de t o u t e charge , j e n'ai pu a d o p t e r u n e mesure p a r suite de laquelle ils seront payés dans la colonie, sans les m e t t r e à l'abri de t o u t e c h a n c e de perte. Je les préviens, e n c o n s é q u e n c e , qu ils seront payés en t r a i t e , ce qui r e n t r e à la fois dans les convenances du T r é s o r p u b l i c et d a n s les l e u r s , puisqu'ils n ' a u r o n t à s u b i r ni perte au c h a n g e ni frais d ' a s s u r a n c e . T o u t e f o i s , cette disposition vous laissera p a r f a i t e m e n t libre de leur c o m p t e r des espèces s'ils !e d e m a n d e n t et si l'état du T r é s o r le p e r m e t . Je vous prie de m'accuser r é c e p t i o n de la p r é s e n t e d é p ê c h e et de m'informer des m e s u r e s prises p o u r son e x é c u t i o n . R e c e v e z , etc. L'Amiral,

Ministre

secrétaire

d Etat de la marine et des

colonies,

Signé H A M E L I N .

COPIE. Paris, le 24 mai 1 8 5 5 . MONSIEUR L'AMIRAL e t c h e r c o l l è g u e , p a r sa d é p ê c h e 31 m a r s d e r n i e r , v o t r e p r é d é c e s s e u r m ' i n f o r m a i t

des

du

mesures

qu'il avait p r i s e s d a n s le b u t d e f a v o r i s e r l ' i n t r o d u c t i o n ,

dans

Bulletin officiel de la Guyane française (1855)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1855)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement