Page 126

— 50 — s a n t é , en lui d e m a n d a n t d e faire les désignations de p e r s o n n e s . De m ê m e l o r s q u e , dans l'intérêt du s e r v i c e , le chef du service de santé croira devoir p r o v o q u e r u n e décision de l'autorité l o c a l e , c'est à vous qu'il s'adressera, e t vous r e m e t t r e z sa note à l ' o r d o n n a t e u r p o u r l'étude et l'exécution de la décision à i n tervenir. T o u t o r d r e é m a n é d e l ' o r d o n n a t e u r portera en p r e m i è r e ligne la formule : Sur la proposition du chef de service de santé, s'il s'agit d ' u n officier s u b a l t e r n e , o u cette formule : D'après l'ordre particulier du gouverneur, si l ' o r d r e c o n c e r n e ce chef d e service lui-même. Ces prescriptions, q u i ne sont g u è r e q u e la consécration d ' u n état d e choses déjà établi p r e s q u e g é n é r a l e m e n t , m ' o n t p a r u suffire, q u a n t à p r é s e n t , p o u r concilier, dans les limites tracées p a r les bases de l'organisation coloniale, les prérogatives de l'administration avec les i m m u n i t é s q u e c o m p o r t e la spécialité d e connaissances des officiers d e santé. Il est bien e n t e n d u q u e le chef d e la colonie conserve touj o u r s le d r o i t , q u ' o n n e peut lui contester, d e statuer c o m m e il le j u g e c o n v e n a b l e , s u r les propositions q u i lui s o n t s o u mises. Je m e réserve d'ailleurs d ' é t u d i e r la q u e s t i o n d o n t j e viens d e vous e n t r e t e n i r à u n point d e v u e plus g é n é r a l , à l'époque o u sera révisé le mécanisme administratif d e n o s colonies. La p r é s e n t e d é p ê c h e sera enregistrée a u c o n t r ô l e colonial. Recevez, etc. Le Ministre

secrétaire

d'État

de la marine et des

Signé THÉODORE

colonies,

DUCOS.

Enregistré au Contrôle, registre n° 22 des dépêches ministérielles, f° 228,

N° 6 3 . — DÉPÊCHE MINISTÉRIELLE n° 752 (direction des colonies : b u r e a u d u p e r s o n n e l et d e s services m i l i t a i r e s ) . Autorisation d'employer au service de la gendarmerie de la Guyane des chevaux d'une taille inférieure. P a r i s , le 28 décembre 1854. MONSIEUR D E G O U V E R N E U R , vous m ' a v e z e x p o s é les diffi-

cultés q u i s'opposaient à ce q u e la c o m p a g n i e d e g e n d a r m e r i e

Bulletin officiel de la Guyane française (1855)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Bulletin officiel de la Guyane française (1855)  

Auteur : Partie 1 d’un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles e...

Profile for scduag
Advertisement