Page 277

(233) marine. D'abord deux régiments , composés de vingt-neuf compagnies chacun , ont été affectés , en 1831 , au service des colonies , et un dépôt unique , placé à Landerneau , était alors chargé de la réception et de l'instruction des recrues, du congédiement des hommes rentrant en France , de la tenue des matricules, de l'achat des effets de petit équipement, de la confection des effets d'habillement, etc., etc. Sous ce régime , les hommes du recrutement, comme les enrôlés volotaires , étaient renvoyés en France à l'époque de leur libération ; mais les sous-officiers et soldats qui se réengageaient étaient astreints à rester perpétuellement dans les colonies et à supporter les charges d'un service pénible jusqu'à la fin de leur carrière militaire. Le département de la guerre ayant cessé de pourvoir à la garde des ports militaires du royaume , la marine se trouva, en 1 8 3 8 , dans la nécessité de former des corps pour remplacer ceux dont le concours lui était ô t é , et cette circonstance lit naître la pensée de donner aux nouveaux régiments une organisation telle qu'ils pussent tout à la fois assurer le service des arsenaux et celui des colonies. Plusieurs projets furent préparés dans ce but. La commission chargée de ce travail crut, dans le principe , qu'il serait praticable de créer un certain nombre de régiments , divisés en bataillons comme dans l'armée de terre , qui seraient répartis entre la Métropole et les colonies et qui passeraient alternativement quatre ans en France et quatre ans aux colonies. Mais, lorsque l'on vint à l'application, on jugea que cette combinaison était impossible. En effet, la garnison de Brest exigeait, à cette époque, 15 compagnies, ci 15 Cherbourg 5 Rochefort 10 Toulon 15 La Martinique 15 La Guadeloupe 15 Cayenne 6 Le Sénégal 3 Bourbon 6 TOTAL

9° P

Bulletin officiel de la Guyane française (1841)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Bulletin officiel de la Guyane française (1841)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement