Page 449

( 415 ) Les malades indigents continueront à recevoir la ration déterminée par l'art, n de la présente instruction, sauf les réductions qui seront prescrites par l'officier de santé. ART. 8. Les cultivateurs de Mana qui seraient assez gravement malades pour ne pouvoir se faire traiter chez eux à leurs frais pourront être admis à l'hôpital moyennant une rétribution journalière de 1 fr. 5o cent. Lorsqu'ils se feront traiter chez eux, ils recevront les médicaments de la pharmacie de l'hôpital. Le remboursement desdites dépenses aura lieu entre les mains du chef des détails administratifs , sur des états décomptés. Il sera pourvu au payement des dépenses d'alimentation prévues par les art. 6 , 7 et 8, par les soins du chef des services administratifs, sur les fonds mis à sa disposition, sauf régularisation ultérieure, Dans tous les cas, les visites de l'officier de santé sont gratuites et obligatoires. ART. G. L'administration et la police de l'hôpital sont exclusivement dévolues au chef des détails administratifs. Le chirurgien de la marine chef des services médical et pharmaceutique est responsable des médicaments et ustensiles composant le matériel de la pharmacie. Il est chargé de la visite journalière du poste militaire. Une des sœurs hospitalières est chargée de la conservation du mobilier, du linge et des ustensiles composant le mobilier de l'hôpital. Le commissaire-commandant pourra inspecter l'hôpital aussi souvent qu'il le jugera utile aux besoins du service; il signalera au chef des détails administratifs les améliorations à y introduire ; s'il n'y était fait droit, il pourra en rendre compte à l'ordonnateur. Le chef des services administratifs tiendra un registre d'entrée, de sortie et de décès des malades ; il déclarera les décès au commissaire-commandant dans les 2 4 heures. Les billets d'admission et ceux d'exeat seront faits par le chirurgien de la marine et visés par le chef des services administratifs. L'officier de santé fera connaître chaque jour au chef de détails administratifs les noms des cultivateurs qui se feraient traiter à domicile, et il sera fait apostille de cette position spéciale au registre de l'établissement, pour la justification de la délivrance des médicaments.

Bulletin officiel de la Guyane française (1846)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Bulletin officiel de la Guyane française (1846)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement