Page 383

( 349 ) travaux. Ces d o c u m e n t s sont soumis à l'examen du Conseil p r i v é , après q u o i le g o u v e r n e u r p r o n o n c e . Cette règle ne doit souffrir d'exception que dans le seul cas o ù l ' u r g e n c e c o m m a n d e impérieusement de ne pas attendre p o u r a g i r l'autorisation de l'administration s u p é r i e u r e ; c e cas échéant , l'ingénieur p e u t p r e n d r e sur sa responsabilité les mesures nécessaires p o u r l'exécution immédiate des t r a v a u x , à c h a r g e d'en donner sur-le-champ avis à l'Administration et de régulariser plus tard les dépenses eu a u g m e n t a t i o n par la p r o d u c t i o n des justifications é n o n c é e s plus haut

E n r e g i s t r é au

Contrôle, f°

152, r e g i s t r e n° 16 d e s d é p ê c h e s m i n i s t é r i e l l e s .

( N° 297 ) DÉPÈCHE MINISTÉRIELLE, n° 406, au sujet des concessions de passages dits de rapatriement. (Direction des c o l o n i e s . — B u r e a u de législation et d'administration.) P a r i s , le 13 o c t o b r e

1846.

M o n s i e u r le g o u v e r n e u r , parmi les passages gratuits d o n t la concession , à divers titres, constitue une dépense assez considérable à la c h a r g e des c o l o n i e s , il en est certains q u i , depuis q u e l q u e s a n n é e s , se r e n o u v e l l e n t ici t r è s - f r é q u e m m e n t et sur lesquels j e crois utile d'appeler v o t r e attention : j e v e u x parler d e s passages q u i , aux termes de l'art. 7 de l'ordonnance d u 1 mars 1 8 3 1 , sont a c c o r d é s aux c o l o n s d é p o u r v u s de ressources. M o n d é p a r t e m e n t n ' a c c o r d e , e n g é n é r a l , ces sortes de passages qu'après avoir pris l a v i s de M M . les d é l é g u é s , q u i s'assurent d e l'origine réelle et des titres personnels i n v o q u é s par les pétitionnaires. M a i s , a u lieu d'un passage à la r a t i o n , il a été q u e l q u e f o i s a c c o r d é un passage à la table de l'état-major, quand la position sociale de l'impétrant a paru c o m m a n d e r cette e x c e p t i o n , et vous r e m a r q u e r e z , au s u r p l u s , q u e la dépense d'un tel passage sur b â t i m e n t de l'État est m o i n d r e que celle d'un passage à la ration sur navire d u c o m m e r c e . D un autre c ô t é , au lieu d'être restreinte à des c o l o n s proprement d i t s , l'application tle l'art. 7 de l'ordonnance a été faite : er

Bulletin officiel de la Guyane française (1846)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Bulletin officiel de la Guyane française (1846)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement