Page 290

(254) A R T . 4- Les objets nécessaires aux exécutions seront fournis aux frais de la caisse coloniale. A R T . 5. L'ordonnateur et le procureur général sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié et enregistré partout où besoin sera. Cayenne, le 3 septembre 1846. PARISET. P a r le G o u v e r n e u r : Le Procureur général, VIDAL D E LINGENDES. Enregistré a u C o n t r ô l e , f° 1 9 3 , registre n° 1 9 des o r d r e s .

( N° 2 1 4 ) A R R Ê T É qui alloue, sur les fonds votés par la loi du 1 9 juillet 1845, à la nommée Aurélie, la somme de 600 fr., nécessaire pour parfaire le prix de son rachat. Cayenne, le 3 septembre 1846. Nous,

GOUVERNEUR

de la

Guyane

française,

Vu les lois des 18 et 19 juillet 1845 ; Vu les ordonnances royales des 23 et 26 octobre suivant ; Vu l'extrait du registre de la commission du rachat forcé, en date du 7 août 1 8 4 6 , relatif au rachat de la nommée Aurélie, esclave à M . César M A R T I N , estimée à 1,400 fr. Vu les témoignages satisfaisants qui nous ont été rendus sutla moralité de la nommée veuve Aurélie, qui nous a été signalée comme un sujet d'une conduite irréprochable, soit pendant son mariage, soit après le décès de son mari ; Considérant qu'elle a justifié d'un avoir de 800 fr., ainsi qu'il résulte d'un certificat délivré par son maître ; Considérant qu'il n'existe à la Guyane ni caisse d'épargne ni caisse municipale ;

Bulletin officiel de la Guyane française (1846)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Bulletin officiel de la Guyane française (1846)  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement