Page 4

—2— r a p p e l l e un p e u le lièvre ; le p a q u e , a u t r e

r o n g e u r de

taille, dont la chair est très-délicate. Enfin pas les

singes,

moyenne.

On

dont

trois

recherche

ou

quatre

encore

on

espèces

les t a t o u s ,

ne

sont de

qui,

des m œ u r s

de

taille

sous

é p a i s s e c u i r a s s e , offrent u n e c h a i r b l a n c h e et d e b o n Il s e r a i t t r o p l o n g d e p a r l e r

petite

dédaigne

ces

leur

goût. différents

a n i m a u x . Je laisse à des Guyanais plus instruits

que moi

ces questions le soin d'en t r a i t e r .

Un

sur

serait

intéresser

certainement

de nature

à

opuscule le

l'histoire naturelle pourrait y t r o u v e r d'utiles L a poursuite d u gibier é t a n t fort le c h a s s e u r t u e le plus s o u v e n t

difficile

les bêtes à

ce

sur sujet

lecteur,

et

documents. dans

les

l'affût,

moins en a r r i v a n t sur elles à l'improviste et

forêts,

ou t o u t au

sans bruit.

Les

c h a m p s de m a n i o c enclavés dans les bois, où les bêtes v i e n n e n t chercher pâture, sont très-propres à fournir un poste

d'affût,

et le c h a s s e u r qui a o b s e r v é les t r a c e s de l e u r p a s s a g e ,

vient

les y g u e t t e r , soit à la chute

nuit.

du jour,

soit p e n d a n t

L e s n è g r e s d r e s s e n t s o u v e n t à c e t effet u n p e t i t contre

un

tronc

d'arbre

resté

debout;

la

échaffaudage

montés

dessus,

ils

d o m i n e n t le c h a m p et s o n t m i e u x à m ê m e d e v o i r l e s a n i m a u x entre les branches du manioc. Ce

genre

de

chasse

demande

s u r t o u t u n e stoïque p a t i e n c e c o n t r e la p i q û r e des m a r i n g o u i n s . D a n s le haut des rivières on p e u t e n c o r e avec

grandes

chances

de succès, en

b a s s i n s d ' e a u où le g i b i e r v i e n t se Souvent méditée fusil

sur

animaux

le c h a s s e u r

dans

la

se m e t t r e

plein jour,

à

l'affût

auprès

de

désaltérer.

s'engage

seul

et sans

direction

pré-

f o r ê t . Il m a r c h e l e n t e m e n t e t s a n s b r u i t , l e

l'épaule,

l'oreille

et les tire

à

attentive.

Il s u r p r e n d

l'improviste. On

ainsi

est guidé dans

les cette

c h a s s e p a r les c r i s des a n i m a u x et le b r u i t d e l e u r s p a s . O n a e n c o r e le soin d e visiter les a r b r e s ment les prendre

palmiers garde

de

S o u v e n t , au lieu on

suit

en

canot

comon patavoua s'égarer

en

c h a r g é s de fruits, et

maripa.

notam-

Il faut

chassant de cette

de s ' e n g a g e r i m m é d i a t e m e n t d a n s la une

rivière

ou

bien

manière. forêt,

une crique navigable,

f o r m e n t dans le bois u n e s o r t e d'allée

naturelle.

qui

Quelquefois

Elève du bétail à la Guyane  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Elève du bétail à la Guyane  

Auteur : Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles et de la Guyane...

Profile for scduag
Advertisement