Page 117

DEGRÉS

DU

MÉRIDIEN.

87

c'eft que les erreurs fe feroient probablement compenfées. Après une fuite de 3 2 Triangles, qui mefurent une diftance de quatre-vingts lieues, une toife feule de différence fur le dernier côté eft peut-être plus propre à fervir de preuve de l'exactitude des opérations, que de raifon pour douter de leur jufteffe. Avant que de paffer outre, il ne fera pas hors de propos d'examiner quel changement cette différence d'une toife fur la Bafe

de Tarqui doit apporter à la longueur totale de la M é -

ridienne.

A R T I C L E Si

toute

erreur

d'obfervation,

long le dernier ridienne,

XXIV. qui fera

coté conclu des Triangles

doit auffi néceffairement

longue la Méridienne

CETTE queftion

faire

trouver

trop

de la Métrouver

trop

calculée.

ne peut être décidée que par la confi-

dération des élémens qui entrent dans la déterminatipn des deux quantités dont on fe propofe d'examiner la relation ; quantités, qui font dans le cas préfènt, la Bafe de Tarqui,

& la

longueur conclue de la Méridienne. Quant à la recherche de la longueur de la Bafe de Tarqui, ainfi que de celle de chaque côté de Triangle de la Méridienne, on y a toujours procédé par une analogie de cette efpèce. Le finus de l'angle oppofé au côté précédemment connu, eft à ce côté; comme le fmus de l'angle oppofè au côté cherché, eft à ce dernier côté. Il s'enfuit déjà de là, que chaque côté peut être exprimé par une fraction qui ait pour numérateur le produit de la première Bafe mefurée à Yarouqui, par les fmus de tous

Journal du voyage fait par ordre du Roi à l'Equateur  

Auteur : Charles-Marie de La Condamine / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documen...

Journal du voyage fait par ordre du Roi à l'Equateur  

Auteur : Charles-Marie de La Condamine / Partie 2 d'un ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documen...

Profile for scduag
Advertisement