Page 96

84

LE CACAOYER

être établies dans des lieux frais et ombragés, sous bois, par exemple, chaque fois qu'il est possible ; le voisinage d'un cours d'eau facilitera aussi les arrosements, qui devront être fréquents, puisque la saison est sèche. Au-dessus des plantations, à une hauteur de 1 mètre 50 environ, on peut faire une toiture à plat avec des feuilles de bananier, si l'on craint que l'ombrage ne soit pas suffisant. Les semis de pépinière sont faits en pleine terre ou dans des caisses. Lorsqu'ils sont faits en pleine terre, on nettoie l'emplacement, on pioche le sol et on sème en lignes distantes d'un demi-mètre ; sur les lignes, les graines sont placées en quinconce et à trente-cinq centimètres environ. Mais le mieux, pour éviter d'endommager les racines lors de la transplantation, est de semer dans des pots ou dans des caisses: on évite, en même temps, mieux encore les inconvénients signalés plus haut pour les semis directs et qu'on retrouve plus ou moins, en pépinière, pour les semis en pleine terre. Les caisses qu'on emploie quelquefois ont un demi-mètre à peu près en tous sens et sont percées de trous, sur lesquels on met de petites pierres, et qui permettent l'écoulement de l'eau : ces caisses sont remplies de bonne terre mêlée avec un peu d'argile, qui donne de la compacité à la motte qu'il faudra enlever; Toutefois on n'évite pas encore tout à fait ainsi les inconvénients du dépotage, et un meilleur procédé est celui qui est employé de longue date aux Antilles. La caisse est remplacée par un petit panier en liane (courcourou ou croucrou aux Antilles), de forme un peu haute ; c'est ce panier même qui, avec la motte où a germé la graine, est mis plus tard en terre; en pourrissant, il laisse les racines, dans la suite, se développer librement. Comme pots, on utilise encore en Amérique les nœuds de bambou. Enfin M. Lacharme, à Madagascar, fait, avec de l'argile à brique, des sortes de tubes de 10 centimètres de diamètre et de cinquante centimètres de longueur. Ces tubes sont formés de deux pièces qui ressemblent à des tuiles

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement