Page 95

CULTURE DU

CACAOYER

83

et qui attirerait les fourmis ou autres insectes. Souvent même, au moment de leur extraction, on enlève leur gaine pulpeuse, puis on les jette dans un récipient d'eau fraîche, où elles séjournent pendant huit à douze heures. Au Surinam, d'après M. Bartelinck, on les passe ensuite dans la chaux, ce qui les garantit mieux encore contre les insectes; c'est ce qu'on appelle, croyons-nous, le pralinage. Les semis sont faits sur place ou en pépinière. Lorsqu'ils sont faits sur place, comme au Cameroun, on y procède au commencement de la saison des pluies, après avoir planté les végétaux-abris. La terre a été remuée, comme nous l'avons dit, pendant la saison sèche. A chaque point où doit être un cacaoyer, et qui a été indiqué par un jalon, on place trois graines disposées en triangle, à des distances d'environ 10 à 12 centimètres. Ces graines sont piquées? leur extrémité la plus large (qui correspond à la radicule) en bas et presque à la surface du sol ; on les enterre de deux ou trois centimètres à peine, mais on les recouvre d'une feuille de bananier, qu'on enlève une huitaine de jours après : la germination, à ce moment, est déjà commencée. Si les trois graines ont germé, on enlève, quand ils ont atteint 30 centimètres environ, les deux pieds les moins forts, et on ne garde que celui qui paraît devoir se développer le plus vigoureusement. Les semis en pépinière sont le procédé le plus courant. Beaucoup de planteurs trouvent aux semis directs plusieurs inconvénients : la surveillance des graines est moins facile, et beaucoup de ces graines, ou même de jeunes plants, sont détruits par les nombreux insectes qui envahissent les cacaoyères ; pendant le sarclage, les pieds très jeunes sont aussi souvent endommagés. Ces semis en pépinière doivent être faits plus tôt que les précédents, pour que la transplantation puisse avoir lieu au commencement de la saison des pluies. Cette transplantation, d'autre part, devant avoir lieu quand les pieds ont de 60 à 70 centimètres de hauteur, taille qu'ils atteignent à deux ou trois mois, c'est donc deux ou trois mois avant la saison pluvieuse que les pépinières seront installées. Ces pépinières doivent

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement