Page 92

80

LE CACAOYER

Toutes ces érythrines, qui sont des arbres d'assez grande hauteur, de 15 à 20 mètres, sont malheureusement inutilisables par elles-mêmes, et leur bois est sans valeur, mais elles réunissent toutes les qualités recherchées dans les arbresabris des cacaoyers : elles se reproduisent facilement, de graines et de boutures ; leurs cimes forment une voûte de verdure, qui, tout en entretenant l'humidité, laisse passer la lumière voulue ; et, de plus, — point important, qui fait, plus que tout le reste, apprécier les érythrines par les planteurs de l'Amérique centrale—à l'époque où le cacao doit mûrir, leurs feuilles tombent et le soleil pénètre plus librement au moment où son action est nécessaire. Ces feuilles réapparaissent dès les premières pluies. A Madagascar, M. Lacharme conseille une érythrine (nous ne savons laquelle) qui pousse sur la côte orientale. Peutêtre est-ce l'Erythrina indica, sinon un genre voisin? Au Cameroun, d'après un rapport récent, on n'est pas encore fixé sur le choix de l'arbre à ombrage type. Au Congo français, M. Rousselot, régisseur des plantations du Bas-Ogooué, signale un arbre qui paraît convenir, on ne peut mieux : c'est le Musanga Smithii (combo-combo des indigènes), qui a l'avantage de croître rapidement, de ne point donner une ombre trop intense et surtout de ne pas épuiser le sol. Mais il faut le semer sur place, car les jeunes pieds ne supportent pas la transplantation. En beaucoup de régions, on peut se servir encore de l'Albizzia Lebbeck, ou bois noir, essence aujourd'hui répandue un peu partout dans les pays tropicaux. A Java, où on a recours a quelques autres espèces du même genre, l'Albizzia stipulai a, d'après M. Van Krieken, doit être recommandé plutôt que YAlbizzia moluccana : son bois possède une certaine valeur pour la construction, il n'est pas attaqué par les insectes, est peu cassant, et le feuillage n'est pas trop dense ; toutes qualités que n'a pas la seconde espèce. Un autre très bon arbre d'ombrage, dans la même contrée, est le Pithecolobium Saman ou Regenboom ; il pousse très droit, sa couronne de feuillage commence à 6 ou 7 mètres au-dessus

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement