Page 82

70

LE CACAOYER

II. CACAOS D'AFRIQUE. — Ces eaeaos proviennent de la côte occidentale et de Madagascar. La Réunion, qui produisait autrefois des cacaos de forme assez caractéristique, à fèves très courtes et presque rondes, n'en expédie plus que des quantités insignifiantes. Les CACAOS DE SAN-THOMÉ que nous avons examinés avaient des caractères assez variables : la plupart cependant étaient aplatis, plus convexes sur un côté que sur l'autre, à coque brun noirâtre s'enlevant facilement, à chair brun foncé, d'odeur et de saveur médiocres. Cette sorte valait à Hambourg 82 à 85 francs les 50 kilogrammes en juin 1899, et 75 à 80 francs au mois de juillet. Les CACAOS DU CAMEROUN et les cacaos Victoria, provenant de la colonie allemande, atteignent à peu près les mêmes prix : ils étaient vendus à Hambourg, en avril 1899, 83 à 85 francs, et, en mai et juin, 80 francs. Les Cameroun sont cotés un peu plus haut que les Victoria. Les uns et les autres ont toutefois une saveur si amère qu'ils sont rarement employés seuls ; on les mélange ordinairement, dans la chocolaterie, avec un quart de leur poids d'Ariba. Les CACAOS DU CONGO FRANÇAIS proviennent surtout actuellement des plantations Armor et Ancel-Seitz, ainsi que de la maison hollandaise du lac Cayo. La Société du Bas-Ogooué en exportera sans doute aussi prochainement. Au Havre, en juin 1899, ces cacaos du Congo valaient 102 et 110 les 50 kilogs. Les cacaos Armor que nous avons vus sont à fèves très petites (20 millimètres de longueur, 10 millimètres de largeur, 6 millimètres d'épaisseur), plates, à coque brun noirâtre, assez épaisse et adhérente ; la chair est gris ardoisé. Ces cacaos, dont le premier envoi ne date que de 1898, sont, paraît-il, très appréciés sur la place du Havre. Les cacaos Ancel-Seitz sont à fèves plus grosses et un peu plus bombées, allongées, à coque terreuse, brun noirâtre ; la chair est brun grisâtre. Les cacaos du lac Cayo sont plus gros encore (25 millimètres de longueur, 13 millimètres de largeur, 7 millimètres

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement