Page 78

66

LE

CACAOYER

de Caracas, tantôt par Puerto-Cabello, et prennent le nom de la ville d'où ils sont exportés. Les amandes sont allongées, fortement convexes sur leurs faces larges, arrondies latéralement ; leurs dimensions moyennes sont : 25 millimètres de longueur, 15 millimètres de largeur et 8 millimètres d'épaisseur. La coque est épaisse, rougeâtre, couverte d'une poussière de même couleur, due au terrage ; l'amande est à odeur agréable de chocolat, à saveur douce. La coupe de cette amande fraîche est blanche ou jaunâtre, couleur qui semble, du reste, généralement concorder avec la saveur douce, les graines les plus colorées étant presque toujours, en même temps, les plus amères. Après préparation, la même section est de couleur de « raisin de Corinthe ». Ces cacaos contiennent peu de tanin. Dans l'alcool, ils donnent une solution jaunâtre. Les caraques second choix ou petits caraques sont encore appelés, d'une manière générale, Carupano, quelle que soit leur provenance. Ils comprennent les Rio Chico, les Rio Caribe et les Guïra. Les amandes sont ovoïdes, assez régulières, à coque plus mince que celle des précédentes. Elles sont ordinairement envoyées à la Trinidad, d'où elles sont alors souvent exportées sous ce nom. Leur arome est moins fin que celui des caraques premier choix. Les Carupano valaient, en mars 1899, de 93 à 95 fr. les 50 kilogr. Les cacaos Varinas sont quelquefois rangés parmi les précédents, mais leur sont inférieurs ; les graines sont plus petites, à odeur moins agréable. Les cacaos Maracaïbo, qui viennent également du Vénézuéla, sont à fèves longues et fortes, avec une coque gris-brun et une amande violacée, onctueuse sur la coupe. Les CACAOS DE L'EQUATEUR sont souvent tous confondus sous le nom de Guayaquil, bien qu'on puisse distinguer les Ariba, les Balao et les Machala. Nous avons examiné deux échantillons qui nous ont été donnés sous le nom de Guayaquil. Les fèves du premier étaient à faces larges assez fortement bombées, avec un côté plus convexe que l'autre, à coque brun noirâtre, à section violet noirâtre, à saveur forte, à odeur peu prononcée. Leurs dimensions

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement