Page 38

26

LE CACAOYER

Au Guatemala on le cultive sous le nom de cacaoyer de Costa-Rica. Dans le Theobroma angustifolium, les rameaux jeunes et les pétioles sont couverts de fins poils étoilés. Les feuilles sont à court pétiole, oblongues, atténuées aux deux extrémités, acuminées au sommet, avec trois fortes nervures à la base. La face supérieure porte d'abord des poils étoilés, mais, plus tard, est glabre; la face inférieure est poilue et tomenteuse. Le limbe mesure 15 à 20 centimètres de longueur sur 4 à 5 centimètres au plus de largeur ; il est quelquefois plus étroit. Les fleurs ont une couleur « jaune abricot sale » (sordide armeniacei, dit de Candolle). Les sépales sont coriaces; les pétales sont à base large et épaisse, parcourue par sept nervures, la languette s'élargissant peu à peu vers l'extrémité, qui est légèFIG. 13. - Fruit de Theobroma rement bilobée. Les étaangustifolium. mines fertiles sont à six loges; les filets stériles sont pétaloïdes obovés. Le fruit est irrégulièrement ovoïde, de 15 centimètres de longueur environ sur 7 à 8 centimètres de largeur, à surface couverte, d'abord, d'un duvet brunâtre, puis glabre. Les graines sont un peu plus grosses que celles des Theobroma Cacao.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement