Page 37

ÉTUDE

BOTANIQUE DU

CACAOYER

25

que nous avons décrites jusqu'alors, s'élève à six. Le fruit est ovoïde, rugueux, à côtes très proéminentes. Le Tlieobroma ovatifolium est rapporté par Bernoulli au Theobroma bicolor ; il en est cependant distinct par le nombre des loges de chaque étamine (six au lieu de quatre), qui constitue un caractère important chez les Theobroma.

FIG.

12. — Rameau de Theobroma, angustifolium.

Theobroma angustifolium Sess et Moç. (D. C.)

Syn. : Theobroma macrantha Bern. Également mexicain, ce Theobroma donne un produit qui n'est pas inférieur au précédent. Il est aussi cultivé à Soconusco ; d'autre part, ce sont ses graines qui, à Costa-Rica, constituent le Cacao de Mico et à l'Equateur (avec celles du Theobroma ovatifolium) le cacao d'Esmeralda. Nous avons vu que M. Schumann le signale parmi les espèces brésiliennes.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement