Page 26

14

LE CACAOYER

lies ; elle englobe vingt à quarante graines transversalement disposées, un peu comprimées, élargies à l'extrémité correspondant au point d'attache, qui est, en même temps, l'extrémité radiculaire. Ces graines mesurent, en moyenne, 2 centimètres de longueur sur 1 centimètre de largeur. Chacune est entourée d'une double enveloppe, mais l'externe, qui est charnue,

FIG.

5. — Fruits des variétés jaunes de Foraslero, Criollo, Amelonado

et Calabacillo (de gauche à droite de la figure).

appartient'à la pulpe de la baie, et l'interne seule, qui est mince et papyracée, représente le tégument séminal appelé vulgairement coque. L'albumen est réduit à une mince membrane ou même manque complètement ; et c'est dans les cotylédons très épais, chiffonnés et repliés sur eux-mêmes, que se trouvent les substances nutritives qui constituent le cacao. Le plan médian de l'embryon est perpendiculaire au plan de symétrie de la graine. La culture du Theobroma Cacao dans l'Amérique tropicale remontant au delà de la découverte du Nouveau-Monde, il est assez difficile de préciser quelles sont les régions où l'arbre est indigène et celles où il a été introduit. Aujourd'hui l'espèce ne croît à l'état sauvage que dans le bassin de l'Amazone et celui de l'Orénoque. Peut-être en a-t-il toujours été ainsi et la culture se serait propagée jadis dans

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement