Page 25

ÉTUDE BOTANIQUE DU

CACAOYER

13

cune de ces cinq étamines fertiles est formée d'un petit filet dressé, qui porte quatre loges disposées en croix, deux supérieures et deux inférieures, déhiscentes chacune en dehors par deux fentes longitudinales. Deux de ces loges représentent une anthère. L'ovaire est supère, à cinq loges opposées aux pétales, et surmonté d'un style à cinq stigmates. Dans chaque loge sont insérés de nombreux ovules anatropes transversaux, disposés sur deux séries verticales; ils sont à deux téguments.

FIG.

4. — Tube staminal ouvert, fleur entière et pétale de Theobroma Cacao.

Le fruit, vulgairement appelé cabosse, et qui mûrit quatre mois environ après la floraison, est pendant et volumineux ; il mesure, en moyenne, 12 à 20 centimètres de longueur sur 6 à 10 centimètres de largeur. Il est ovoïde, à section légèrement pentagonale ; un peu pyriforme du côté du pédoncule il s'amincit en pointe obtuse du côté opposé; il est glabre, et jaune ou rouge, suivant les variétés, lorsqu'il est mûr. C'est une baie, dont le péricarpe frais est à parenchyme faiblement charnu, renfermant vers l'intérieur, et à quelque distance de la pulpe, une mince zône ligneuse ; sa surface externe présente dix côtes un peu proéminentes, qui forment, quand la dessiccation survient, dix bandes assez également espacées, légèrement tuberculeuses. La pulpe qui est à l'intérieur de ce péricarpe, et qui est blanche ou un peu jaunâtre et d'une saveur aigrelette, est due aux cloisons de l'ovaire, qui se sont épaissies et a mol-

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement