Page 24

12

LE CACAOYER

renflé à sa base et souvent au sommet. Le limbe est ovale, lancéolé, arrondi à la partie inférieure, acuminé à l'autre extrémité, glabre, entier et coriace ; il est penninerve, à nervures secondaires arquées, entremêlées de nervures plus courtes. La floraison, qui commence à la fin de la troisième ou de la quatrième année, a lieu pendant presque toutes les saisons : les fleurs, petites (5 à 10 millimètres de largeur), roses, naissent à l'aisselle des feuilles tombées, généralement sur le

FIG.

3 — Fleur en coupe longitudinale, tube staminal et étamine de Theobroma Cacao.

tronc ou sur les gros rameaux ; elles sont solitaires ou en fascicules cymeux, et chacune est portée par un pédoncule grêle, assez long, couvert de poils glanduleux. Elles sont régulières, hermaphrodites et pentamères. Les cinq sépales sont valvaires, blancs ou blanc rosé. Les pétales sont de même couleur ; chacun possède une portion basilaire, élargie en cuiller, que surmonte une partie rétrécie, spatulée à son extrémité libre. La partie basilaire élargie est trinerviée ; l'extrémité spatulée est losangique et denticulée. L'androcée est composé de dix étamines, unies à leur base en une sorte d'urcéole qui entoure l'ovaire. De ces dix étamines cinq sont stériles et réduites à des languettes linéaires et velues, noir pourpre, alternant avec les pétales et dépassant l'ovaire ; les cinq fertiles sont verdâtres, plus courtes que les précédentes et opposées aux pétales, dont la partie basilaire élargie en cuiller les recouvre complètement. Cha-

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement