Page 208

196

LE

CACAOYER

L'impulsion fut donnée, en 1870, par un médecin de campagne établi dans l'île et qui entreprit, à cette époque, aidé de sa femme et de ses enfants, des plantations où il plaça bravement toutes ses économies. En 1888, après 18 ans de séjour, ce médecin quittait la colonie, après avoir vendu pour sept millions sa propriété, qui, en 1897, en valait plus de douze. L'importance qu'a prise aujourd'hui à San-Thomé la culture du cacaoyer, en même temps que celle du café, a donné une plus-value énorme aux plantations. Dans la propriété de Monte-Café, achetée, en 1876, au prix de 437.500 francs, on récoltait, en 1895, 270.000 kilogrammes de cacao, et elle était estimée, à ce moment, à plus de 6 millions de francs. Une autre propriété, celle de Boa Entrada, appartenant à M. de Mendonca et couvrant 900 hectares, donnait, en 1894, 460.000 kilogrammes. L'hectare de forêt vierge était payé, en 1897, 225 à 250 francs. Dans une plantation prospère, cette surface, à San-Thomé, rapporte environ 1.200 francs. A l'île du Prince, qui, comme San-Thomé, appartient aux Portugais, le cacaoyer constitue également la grande culture. La principale variété plantée dans les deux îles est originaire du Vénézuéla : elle est à fruits ronds et est appelée, à San Thomé, cacao laranja (cacao orange) à cause de la couleur jaune de ses cabosses mûres. Elle réussit jusqu'à 600 ou 700 mètres, mais se plaît surtout à une altitude moyenne, dans les vallées, dont, la plupart du temps, le sol est argileux. San-Thomé doit non seulement à sa situation sous l'équateur, mais aussi à sa configuration, les avantages qu'il présente pour la culture du cacaoyer. Les sommets assez élevés de l'île régularisent et rendent abondantes les précipitations atmosphériques ; il n'y a jamais ainsi de période prolongéede sécheresse. Sur la côte occidentale, au sud de notre Congo, les Portugais ont aussi récemment installé des cacaoyères it Cabinda.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement