Page 184

172

LE

CACAOYER

l'exportation a été de 3.462.975 francs. Le sac de 75 kilogrammes a été vendu de 50 à 55 francs, alors qu'il était payé, en 1893, 75 à 95 francs et atteignait des prix analogues les années préeédentes. Les pieds plantés a la Grenade sont surtout des Forastero et, sans doute, aussi des croisements de Forastero et de Calabacillo.

Tobago.

Beaucoup d'efforts ont été faits par les Anglais en ces dernières années pour développer la culture du cacaoyer dans cette petite île montagneuse, de 12 lieuesde longueur sur 4 de largeur. Dans ses vallées d'une très grande fertilité. 300 hectares sont plantés actuellement de cacaoyers, et divisés en petites pièces de 1 à 4 hectares Les expéditions, encore très faibles et qui ne dépassent pas 50.000 kilogrammes, sont faites à destination de la Trinidad, à laquelle l'île est politiquement rattachée. Elles augmenteront sans doute, sous l'impulsion donnée par M. Hart, qui encourage tout particulièrement les plantations à Tobago. Et, en effet, le climat est, comme le sol, des plus favorables. La chute annuelle de pluies est, en moyenne, de 1.600 millimètres. Il y a deux saisons humides, en mai et en octobre ; les seuls mois secs sont ceux de février, mars et avril.

La Trinidad.

Les premiers planteurs de cacaoyers, à la Trinidad, furen quelques Espagnols qui s'étaient établis dans l'île en 1525; et

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement