Page 183

LES PAYS

DE

CULTURE

DU CACAOYER

171

« Quoiqu'il y ait, dit M. Landes, dont les renseignements sur ce point sont empruntés à un rapport de M. Morris, quelques grandes habitations plantées de cacaoyers à la Grenade, les très petites habitations prédominent : 5.600 propriétés ont moins de 2 hectares et demi ; 843 ont de 2 hectares et demi à 10 hectares ; et 205, de 10 à 50 hectares. Il résulte de là que les possesseurs de petites propriétés, au-dessous de 50 hectares, sont au nombre de 6.648, représentant les 11/100 de la population totale de l'île. Aussi les variations de prix des cacaos se font-elles sentir surtout parmi cette classe des petits propriétaires et souvent leur enlèvent le plus clair de leurs bénéfices. » Le sol de l'île, très fertile, est formé par la décomposition des roches volcaniques, et varie de l'alluvion friable à l'argile rouge et tenace. Pour le cacaoyer, le meilleur sol est celui qui est constitué par l'argile contenant encore les roches qui l'ont formée. D'autre part, la hauteur des pluies est de 2 à 3 mètres par an. Les conditions semblent donc favorables pour la culture à laquelle se livre aujourd'hui la Grenade. Pourtant, d'après un article anonyme publié dans le Bulletin of the botanical Département of Jamaica, les arbres sont, dans cette île, généralement moins vigoureux qu'à la Trinidad ; les feuilles sont souvent desséchées et brunâtres. Ce fait expliquerait les récoltes relativement faibles qu'indiquent les rapports officiels : 530 grammes environ de cacao par arbre dans les bonnes terres. En moyenne, on estime qu'un hectare fournit 7 à 8 sacs de 75 kilogrammes, soit environ 550 kilogrammes. Ces 550 kilogrammes rapportent à peu près 550 francs, et le prix de revient total, pour la même quantité, est de 200 à 300 francs, y compris les intérêts du sol. Un hectare de bonne terre, à la Grenade, coûte quelquefois jusqu'à 1.500 francs. En 1881, l'île exportait 2.638.800 kilogrammes de cacao; en 1893-94, 3.825.000, et en 1896, 5 millions environ. Nous avons vu plus haut qu'en cette année 1896, où les prix ont été les plus faibles de ces vingt dernières années, la valeur de

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement