Page 181

LES

PAYS

DE

CULTURE

DU CACAOYER

169

couvre un millier d'hectares environ ; et la sorte récoltée, à raison d'une livre, en moyenne, par arbre, est assez appréciée. Les exportations de cacao, quiétaient de 18.000 kilogsenviron en 1843, ont été en ces dernières années : 1893. . . . 1894.... 1895.... 1896....

i66.920 kilogrammes, valant972.750 francs. 442.440 » » 712.825 313.290 » » 391.000 480.105 » » 359.900

La récolte, en ces quatre années, a toujours été sensiblement la même, mais il est curieux de constater combien les prix ont été variables.

Saint-Vincent.

D'origine volcanique, cette autre île anglaise a une superficie à peu près moitié moindre que la précédente. Les pluies y sont régulières, et leur hauteur annuelle est de 2 mètres au minimum ; la température moyenne est de 27°. Le climat est plus sain que celui de Sainte-Lucie. Vers le milieu du siècle, l'île exportait 3.000 kilogs environ de cacao. Aujourd'hui, le produit vient au troisième rang dans les statistiques commerciales, après le sucre et l'arrow-root : 1880 1890 1896

·

16.025 francs. 45.875 » 79.025 »

Si l'on remarque que les prix des cacaos, en 1896, étaient exceptionnellement bas, on voit que la culture du cacaoyer a pris de l'extension, en ces dernières années, à SaintVincent.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement